image1 image2 image3

 

 

La déficience intellectuelle n’est pas une maladie mais une condition. Les personnes vivant avec une déficience intellectuelle vivront avec cette condition toute leur vie. En raison de leur état et de la nature de leur condition, ils ont des besoins particuliers qui nécessitent le recours à du personnel spécialisé, parfois à des équipements adaptés et à des soins particuliers.

Jusqu’à 21 ans, les jeunes vivant avec la déficience intellectuelle sont pris en charge par le système scolaire québécois. Mais après, le manque de services spécialisés forcent bien souvent les parents à laisser leur emploi pour s’occuper à plein temps de leur enfant. Si les parents veulent faire une sortie, ils ne peuvent faire appel à une gardienne ordinaire. Ils ont besoin d’un service de répit.

Les besoins pour desservir cette clientèle dépassent largement les ressources gouvernementales du système de santé et de services sociaux. Pour pallier les lacunes du système, plusieurs organismes font des miracles pour tenter d’aider les familles et les personnes présentant une déficience intellectuelle.

Le projet Répit-Dons Mauricie est un partenariat entre laLe Support – Fondation de la déficience intellectuelle et l’Association pour la déficience intellectuelle du Centre-de-la-Mauricie (ADI) de Shawinigan. L’implantation de boîte de dons où le public peut déposer ses vêtements usagés est une façon intéressante d’amasser des fonds. Ces fonds viendront en aide à la clientèle de la déficience intellectuelle.

Les vêtements usagés déposés dans les boîtes de dons par le grand public seront vendus et les profits seront partagés par les trois partenaires. En vous montrant généreux, vous aidez des centaines de personnes qui en ont bien besoin et vous aidez aussi la cause de l’environnement.

Le Support – Fondation de la déficience intellectuelle (www.lesupport.ca) est un organisme à but non lucratif qui a pour mission de soutenir financièrement les organismes qui viennent en aide aux personnes présentant une déficience intellectuelle. Au cours du dernier quart de siècle, la Fondation a octroyé plus de 1,200 aides financières à près de 300 organismes situés partout à travers le Québec et totalisant près de 17 millions de dollars.